La route de l'encens

Selon Pline l'Ancien, écrivain et naturaliste romain du 1er siècle, le voyage comportait 65 étapes divisées par des arrêts pour les chameaux et des lieux de paiement pour les commerçants.
Les capitales des royaumes constituaient des points d'arrêt importants pour les marchands 4a , à qui on faisait payer des taxes élevées ou des tributs lors de l'entrée. De plus, ils payaient des frais substantiels pour leurs services.

Parcours des caravanes

  • SHIR (Ubar)
  • SHABWA
  • TIMMA
  • MARIB
  • YATHIL
  • NAJRAN
  • YATHRIB
  • DEDAN
  • HEGRA
  • PETRA
  • GAZA
  • ROUTES de l'ENCENS
  • SHIR (Ubar)

    La route de l'encens De Shisr, l'encens était transporté au nord par des caravanes de chameaux.
    À Ubar, un dixième de la cargaison serait réclamé en tribut.
  • SHABWA

    Shabwa exigeait une taxation obligatoire de toutes les caravanes transportant des aromatiques dans le nord.
  • TIMMA

    Timna’, capitale du royaume du Qatar, était un terminus intérieur pour le luxe indien et extrême-oriental transporté de la côte à Aden.
  • MARIB

    Une oasis de verdure et d'arbres, qui ont été irrigués par le vaste barrage de Marib.
  • YATHIL

    Yathil était une petite ville prospère entourée de hautes murailles et entourée de champs et de palmeraies.
  • NAJRAN

    Najran offrait aux marchands une oasis où ils trouveraient de la nourriture, un abri et de l’eau.
  • YATHRIB

    Yathrib, une ville commerçante clé et une oasis florissante connue pour ses palmiers à dattes, constituait un arrêt important pour les caravanes et les pèlerins d'encens.
  • DEDAN

    Dedan, siège du royaume Lihyanite d'Arabie du Nord, était une plaque tournante commerciale où plusieurs routes commerciales se rencontraient.
  • HEGRA

    Hegra assurait le passage en toute sécurité des caravanes commerciales en échange d'un impôt important qui rendait son peuple extrêmement riche.
  • PETRA

    Petra, il est clair que le pays Nabataeen était une passerelle pour l’importation et l’exportation d’encens et d’autres produits très appréciés de l’Arabie du Sud.
  • GAZA

  • ROUTES de l'ENCENS

Temps de trajets

Zones de commerce

Les sites archéologiques de Wadi Dawkah, Shisr, Khor Rori et Al Baleed sont un témoignage important du commerce de l’encens qui a prospéré dans cette région pendant des siècles. Wadi Dawkah représente l'un des points de collecte, bien que, dans l'Antiquité, lorsque le commerce était à son apogée, ce n'était qu'un des nombreux lieux dans une vaste zone. À partir de là, l'encens était transporté vers le nord par Shisr, la principale étape avant d'entrer dans le désert du Rub Al Khali. Vers le sud, il y avait deux ports importants pour le commerce maritime: Al Baleed et Khor Rori.

SHIR (Ubar)SHIR (Ubar)

SHIR (Ubar)

La fortification de Shisr a été construite sur une source d’eau souterraine et a sombré sous le sable. Shisr se trouve à quelques 180 km au nord de Salalah dans le désert du Rub Al Khali.

Cette oasis, à la fois site agricole et site caravanier, fut également une halte très importante pour l’eau sur la route qui amenait l’encens de l’arrière-pays (Wadi Dawkah) vers les ports du littoral : d’Al Baleed et de Khor Rori


KHOR RORIKHOR RORI

KHOR RORI

Le port de Khor Rori - La Cité de Sumhuram - appartenait au Royaume de l'Hadramaout, (Yémen) ouvert sur le Golfe d'Aden, elle a longtemps été le point de départ des caravanes d'encens qui, pendant des siècles, ont traversé les déserts.

Les vestiges de la forteresse sont localisés sur une colline rocheuse et s’inscrivent dans un système défensif plus étendu dont il reste encore des traces.

Le port a été refondé à la fin du Ie siècle par LL'ad Yalut roi d’Hadramaout, (comme le prouve une inscription toujours visible sur le site) pour contrôler le négoce de l’encens dans le Dhofar.


AL BALEEDAL BALEED

AL BALEED

L’histoire de la ville d’Al Baleed emonte à plus de 2000 ans avant notre ère et certaines recherches archéologiques permettent d’affirmer que sa prospérité date de l’âge du fer.

Al Baleed a été l’un des plus grands ports de l’océan Indien Il a été un comptoir commercial important grâce à l’exportation de l’encens vers Rome et la Chine. Des objets en provenance de Chine, (de l'époque Ming) et d’autres pays, montrent son importance sur la route de la Soie

Il y a des vestiges archéologiques imposants (64 hectares), entourés d’un haut mur du côté ouest. Le mur est percé de quatre portes.

Photos de voyages :
Copyright 2019 - Aventures du Globetrotter
Tous droits réservés